Quelle résidence pour une personne âgée dépendante ? 

Maisons de retraite

Lorsque des besoins de soins médicaux et d'assistance quotidiens plus importants se font sentir, l'entrée dans une résidence pour personnes âgées dépendantes devient une option cruciale. Ces établissements spécialisés offrent une attention et des services dédiés aux personnes âgées dont l'autonomie est réduite en raison d’une dépendance physique ou de problèmes de santé. Quels sont les différents types de maisons de retraite médicalisées pour personnes âgées dépendantes ? Quels sont les critères d’admission ? Ou encore quel est le coût d’un séjour en EHPAD[1] ? Annuaire Retraite vous dit tout.

Quels sont les différents types de maisons de retraite médicalisées ? 

Diverses catégories de maisons de retraite existent, proposant chacune un niveau d’assistance et de soins adaptés aux besoins spécifiques des résidents dépendants.

Les EHPAD[1]

Les Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD)[1] sont des structures de soins destinées aux personnes âgées en perte d'autonomie significative, qu'il s'agisse de problèmes de santé physiques ou cognitifs. 

Ils représentent l'un des types de maisons de retraite médicalisées les plus répandues et sont conçus pour offrir un environnement sûr et adapté aux résidents. Les EHPAD[1] sont réglementés par des normes strictes pour garantir la qualité des soins et des services proposés.

Les seniors en EHPAD[1] bénéficient d'un logement individuel ou partagé, offrant un niveau de confort et de sécurité élevé. Les équipes médicales et soignantes, composées d’infirmier, d’aides-soignants, de médecins et de personnel paramédical, veillent à fournir des soins appropriés et à accompagner les résidents dans leurs activités quotidiennes.

En outre, les EHPAD[1] mettent en place des programmes d’animations et d’activités visant à maintenir la stimulation cognitive et à favoriser la vie sociale des résidents. Cela peut inclure des sorties culturelles, des ateliers artistiques ou encore des séances d’Activités Physiques Adaptées (APA). 

L'objectif est de créer un environnement où les personnes âgées dépendantes peuvent conserver leur dignité et leur qualité de vie tout en recevant les soins nécessaires.

Les EHPAD[1] Alzheimer

Un EHPAD Alzheimer[1] est un type spécifique d'établissement médico-social conçu pour prendre en charge des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'autres formes de démence. La maladie d'Alzheimer est une affection neurodégénérative qui affecte la mémoire, la pensée, le comportement et la capacité à réaliser des activités quotidiennes. 

Ces structures sont équipées pour offrir un encadrement médical et paramédical approprié, notamment des soins infirmiers, une surveillance accrue, et des activités de réadaptation et de stimulation cognitive pour aider les résidents à maintenir leur autonomie dans la mesure du possible. Ils sont également conçus pour assurer la sécurité des résidents, car les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer peuvent être soumises à des comportements désorientés ou agités.

Les équipes de soins des EHPAD[1] Alzheimer sont formées pour gérer les symptômes de la maladie, aider les résidents à conserver leurs compétences et maintenir un environnement calme et structuré.

Les EHPAD[1] Parkinson

Les EHPAD Parkinson[1] sont destinés spécifiquement aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson, une maladie neurodégénérative qui affecte les mouvements et peut entraîner d’autres symptômes tels que des problèmes cognitifs ou de communication ainsi que des troubles du sommeil.

Les résidents de ce type de structure bénéficient de soins adaptées à leurs besoins particuliers, ce qui peut inclure : 

  • Des services de rééducation physique et de réadaptation pour accroître la mobilité ;
  • Des soins infirmiers pour gérer les symptômes médicaux ; 
  • Des services de soutien pour aider à faire face aux aspects cognitifs et psychologiques de la maladie.

Les USLD 

Les USLD ou Unités de Soins Longue Durée (dont le nouveau nom est ESLD), proposent des soins médicaux et paramédicaux aux patients nécessitant une prise en charge médicale continue et prolongée. Les USLD, installées le plus souvent au sein d’un hôpital, sont destinées aux personnes âgées en perte d'autonomie ou aux personnes atteintes de maladies chroniques ou de handicaps sévères.

Elles offrent un niveau de soins supérieur à celui des EHPAD[1], en particulier des services de soins infirmiers spécialisés, de soins de kinésithérapie, de soins palliatifs, des prises en charge de la douleur ou encore de la nutrition médicalisée.  

quelle maison de retraite pour une personne âgée dépendante ?

Quels sont les critères d’admission en EHPAD[1] ?

Pour être admis dans une maison de retraite pour personnes âgées dépendantes, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Avoir au moins 60 ans ;
  • Avoir besoin de soins et d'aide au quotidien pour effectuer des activités de la vie courante, telles que se lever et prendre les repas.

Cependant, il est important de noter que certains EHPAD[1] peuvent obtenir une dérogation qui leur permet d'accueillir des personnes de moins de 60 ans, lorsque l’état de santé justifie un placement en EHPAD[1].

Comment se déroule l’admission en EHPAD[1] ?

L'admission dans un établissement pour personnes âgées dépendantes constitue un moment significatif et sensible dans la vie d'une famille. Dans le but de faciliter le processus, les autorités gouvernementales ont instauré un dossier d'admission unifié pour l’ensemble des EHPAD[1].

Celui-ci permet de solliciter une place en EHPAD[1], il doit être complété par la personne âgée ou par son représentant légal. Il se compose d'un volet médical à remplir par le médecin traitant permettant d’évaluer l’état de santé du futur résident et d’un volet administratif destiné à recenser un ensemble d’informations telles que sa situation familiale et ses revenus. 

Une fois le dossier validé, le résident est généralement soumis à une visite de pré-admission à laquelle assiste le médecin coordonnateur de l’EHPAD[1], le directeur et un psychologue. C’est également l’occasion pour le senior de faire le tour de l’établissement et de découvrir son futur lieu de vie.

Si la personne âgée est acceptée, elle signe un contrat de séjour qui permet de définir les conditions d’accueil et d’exposer le règlement de la structure.

Il existe différentes raisons pour lesquelles le dossier d’admission en EHPAD peut être refusé[1]

  • Le résident nécessite des soins qui ne sont pas pris en charge dans l’établissement choisi ; 
  • Les ressources du senior ne sont pas suffisantes pour régler les frais de séjour ; 
  • La personne est âgée de moins de 60 ans et n’a pas reçu de dérogation d’âge.

Comment bien choisir sa maison de retraite médicalisée ? 

Le choix d’une maison de retraite médicalisée, que ce soit un EHPAD[1] conventionnel ou un EHPAD[1] spécialisé dans la prise en charge d’Alzheimer ou de Parkinson, est une décision importante qui va dépendre : 

  • Des besoins en soins médicaux ainsi que du niveau de dépendance de la personne âgée
  • De la qualité des soins prodigués, notamment la présence d’unités spécialisées dans la prise en charge de pathologies spécifiques ; 
  • La proximité géographique de la maison de retraite par rapport à la famille et aux amis ; 
  • Les tarifs, y compris les coûts de l’hébergement, des soins de santé et des services supplémentaires.

Dans tous les cas, il est essentiel de prendre le temps de bien évaluer les besoins, de visiter différents établissements, et de poser des questions pour garantir la meilleure correspondance possible entre l'établissement choisi et les attentes. Quel que soit le type d’établissement pour personnes dépendantes,  il existe des options adaptées à chaque situation. Annuaire Retraite vous aide à trouver la résidence médicalisée qui réponde le mieux à vos attentes. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser notre moteur de recherche de maisons de retraite.

Laissez un commentaire