Maison de Convalescence : définition, fonctionnement et soins

Maisons de retraite

Votre proche âgé vient de sortir de l’hôpital et vous recherchez une solution qui lui permette de récupérer et de retrouver toutes ses fonctions cognitives et psychologiques avant d’envisager un retour à domicile ou à la maison de retraite ? Un séjour temporaire en maison de convalescence peut être une très bonne option. Dans cet article, nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre ce qu’est ce type d’établissement, les pathologies prises en charge, les coûts d’un tel séjour, les modalités et bien plus encore. 

Qu’est-ce qu’une maison de convalescence ?

La maison de convalescence, également désignée sous le terme d’établissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), est un centre médicalisé dont l’objectif est d’assurer la prise en charge temporaire de personnes ayant subi une hospitalisation pour accident ou longue maladie. Certains centres de convalescence, qu’ils soient publics ou privés, sont spécifiquement dédiés à l’accueil des personnes âgées à la sortie de l’hôpital.

Les missions des maisons de convalescence englobent la restauration de l’autonomie des résidents, la réduction des incapacités physiques et sensorielles, ainsi que la préparation à la sortie et la réinsertion à domicile ou le retour à l’EHPAD

Durant un séjour SSR, le patient peut bénéficier d’une hospitalisation complète ou de jour, selon ses besoins spécifiques.

Pour quel public la maison de convalescence est-elle destinée ? 

Accessible sur prescription d’un médecin hospitalier, la maison de convalescence cible toute personne senior ayant été hospitalisée pour des soins aigus. Ce lieu offre un cadre de vie dédié au repos, à la réadaptation et/ou à la rééducation avant le retour au domicile.

En principe, les maisons de convalescence accueillent un large éventail de publics. Cependant, certaines d’entre elles disposent de services gériatriques spécialisés, assurant une prise en charge adaptée aux besoins spécifiques des personnes âgées, traitant également les troubles et pathologies liés à l’âge telles que la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer.

la maison de convalescence accueille des personnes âgées ayant subi une hospitalisation nécessitant une réadaptation

Quelles sont les pathologies prises en charge en SSR gériatrique ? 

Les maisons de convalescence assurent la prise en charge de diverses pathologies, notamment dans les domaines suivants : 

  • cancérologie ;
  • neurologie ;
  • rééducation fonctionnelle ;
  • pathologies chirurgicales.

Pour spécifiquement pour les personnes âgées, il s’agit principalement de : 

  • gériatrie, en particulier les personnes âgées affectées par la maladie d’Alzheimer et d’autres démences ;
  • nutrition, que ce soit en cas de dénutrition ou d’obésité morbide ;
  • soins palliatifs en fin de vie.

Il est important de noter que la décision d’envoyer une personne âgée dans une maison de convalescence dépend de sa situation médicale et de ses besoins spécifiques. Les professionnels de la santé et les familles doivent évaluer chaque cas individuellement pour déterminer la meilleure option de soins et de rétablissement.

Quels sont les services et prestations proposés par les maisons de convalescence ? 

Les maisons de convalescence proposent une gamme complète de services nécessaires à l’accueil et à la prise en charge des patients, que la durée du séjour soit plus ou moins étendue.

Les services de base englobent :

  • l’hébergement dans une chambre médicalisée ;
  • les repas ;
  • les soins d’hygiène ;
  • les soins de suite requis par l’état de santé du patient ;
  • la délivrance de médicaments ;
  • la mise à disposition du matériel et de l’équipement médical requis.

En complément, il est possible de solliciter des services additionnels pour plus de confort, tels que l’accès à la télévision ou l’utilisation du téléphone. Ces prestations supplémentaires font l’objet d’une tarification distincte.

Combien coûte une maison de convalescence pour personne âgée ? 

Le coût SSR d’un séjour en maison de convalescence peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, tels que : 

  • la durée du séjour ; 
  • le type de chambre (individuelle ou partagée) ; 
  • les services supplémentaires demandés ; 
  • la localisation de l’établissement ;
  • le fait qu’il soit public ou privé et conventionné ou non avec l’Assurance maladie.

En général, le tarif d’un séjour en convalescence est calculé sur une base journalière et comprend l’hébergement, les repas, les soins médicaux ainsi que le forfait hospitalier. Les prestations supplémentaires, comme une chambre individuelle, l’accès à des divertissements ou des services de confort, peuvent entraîner des coûts supplémentaires.

Est-ce que le séjour en maison de convalescence est remboursé par l’Assurance maladie ? 

Certains frais associés à une hospitalisation au sein d’une maison de convalescence sont remboursés par la Sécurité sociale. Cela inclut les frais de séjour, les coûts de transport liés à l’hospitalisation, ainsi que les honoraires médicaux.

Cependant, une distinction existe entre les structures conventionnées et les autres :

  • Dans un établissement conventionné, l’Assurance maladie prend en charge les dépenses à hauteur de 100 % au tarif conventionné (TC) dans le cas des affections de longue durée (ALD). Dans les autres cas, la prise en charge se limite à 80 %, avec un reste à la charge du patient de 20 % (ticket modérateur), pouvant être remboursé par la mutuelle.

  • Pour un établissement non conventionné, les frais sont entièrement supportés par le patient, bien que ce dernier puisse bénéficier d’un remboursement de sa mutuelle, sous réserve des dispositions de son contrat.

Il est à noter que les frais de séjour sont totalement remboursés par l’Assurance maladie à partir du 31e jour d’hospitalisation.

À moins de situations particulières, le patient est responsable du règlement d’un forfait journalier de 20 € par jour, ou de 15 € par jour pour un séjour en service psychiatrique. Cependant, il convient de noter que ce montant peut être remboursé par sa mutuelle santé, sous réserve des conditions spécifiques de celle-ci.

Comment bénéficier d’un séjour en maison de convalescence pour personnes âgées ?

L’orientation en maison de convalescence après une hospitalisation est décidée par le médecin hospitalier, à même d’estimer si le senior nécessite un suivi spécifique et des soins particuliers tels que de la rééducation.

Le transfert direct vers la maison de convalescence est coordonné par les services sociaux de l’hôpital, en collaboration avec un proche accompagnant.

L’enregistrement du patient implique la fourniture de divers documents, notamment une pièce d’identité, la carte Vitale, la carte de mutuelle ainsi que les notifications d’attribution d’aides à l’hébergement.

Quelles sont les différences entre une maison de repos et une maison de convalescence ? 

Les maisons de convalescence sont des services de santé dédiés à fournir des soins médicaux et de réadaptation à des patients nécessitant un suivi médical et une rééducation après une hospitalisation ou une intervention chirurgicale. Ces services sont couramment dispensés dans des centres de rééducation, des centres de convalescence ou des maisons de repos, visant à assister les patients dans leur processus de récupération post-maladie ou post-blessure et sont généralement de courte durée.

En maison de repos, les séjours sont généralement plus longs et s’adressent à des patients atteints de troubles de santé chroniques tels que des maladies neurologiques, cardiaques ou respiratoires ou à des personnes âgées en perte d’autonomie. L’entrée en maison de repos peut être une étape intermédiaire, qui dans certains cas, permet d’éviter l’hospitalisation ou le placement en maison de retraite. Elle crée un cadre propice où les résidents peuvent recevoir une forme de soins et de soutien, tout en profitant d’une vie plus autonome et confortable par rapport à l’hôpital.

Laissez un commentaire