Hospitalisation à domicile (HAD) : Quels sont les soins possibles, les avantages et les inconvénients ?

Maisons de retraite

Vous avez peut-être entendu parler de l’hospitalisation à domicile (HAD). Mais en quoi consiste cette alternative à l’hôpital et à la maison de retraite ? Cette option permet au patient de recevoir des soins médicaux sans quitter son domicile. Mais est-ce la bonne solution pour vous ? Quels sont les avantages et les inconvénients de l’HAD ? Cet article vous apporte des éléments de réponse.

Qu’est-ce que l’hospitalisation à domicile (HAD) ?

L’HAD est une forme d’hospitalisation qui permet de dispenser des soins complexes et coordonnés au domicile du patient, sous la responsabilité d’un médecin hospitalier. L’HAD vise à éviter ou à raccourcir une hospitalisation classique, tout en garantissant la sécurité et la qualité des soins.

Quelles sont les indications d’une hospitalisation à domicile ?

L’HAD peut concerner des patients atteints de différentes pathologies :

  • cancers ;
  • maladies chroniques ;
  • plaies complexes ;
  • troubles psychiatriques ;
  • soins palliatifs.

L’HAD peut être mise en place à la suite d’une hospitalisation classique, pour éviter une réhospitalisation ou pour prévenir une aggravation de l’état de santé. La durée de prise en charge peut être temporaire ou permanente, selon l’évolution de la maladie et les besoins du patient.

En revanche, cette solution n’est pas adaptée aux patients qui nécessitent une surveillance constante ou une intervention d’urgence.

Assurance maladie : Quelles sont les conditions et modalités de prise en charge des soins en HAD ?

L’HAD est prise en charge à 100 % par l’assurance maladie, sans avance de frais ni franchise médicale. Le patient bénéficie du tiers payant pour les médicaments, les dispositifs médicaux, les transports sanitaires et les consultations. La personne malade peut également bénéficier d’une aide financière de sa mutuelle, selon son contrat.

HAD : Comment sont organisés les soins du patient ?

Le patient en HAD bénéficie d’un suivi personnalisé et régulier, adapté à son état de santé et à son projet de soins.

Les différents types de soins qui peuvent être dispensés à domicile

L’HAD permet de réaliser des soins qui nécessitent habituellement une hospitalisation :

  • chimiothérapie ;
  • dialyse ;
  • nutrition parentérale ;
  • rééducation ;
  • transfusions sanguines ;
  • pansements complexes ;
  • etc.

Ces soins sont effectués par des professionnels de santé qualifiés, qui se déplacent au domicile du patient selon un planning établi. Le patient dispose également du matériel médical nécessaire, qui est fourni et installé par l’HAD.

Coordination entre le médecin et la prise en charge des différents intervenants à domicile

La coordination des soins à domicile est assurée par le médecin hospitalier, qui est le référent du patient. Il établit le protocole de soins, qui précise les objectifs, les modalités et la durée des soins. Il évalue régulièrement l’évolution du patient et adapte le projet de soins si nécessaire.

Il coordonne l’intervention des différents professionnels de santé à domicile :

  • infirmiers ;
  • kinésithérapeutes et ergothérapeutes ;
  • psychologues ;
  • aides-soignants et auxiliaires de vie
  • etc.

Le médecin hospitalier assure la liaison avec le médecin traitant, qui reste le médecin habituel du patient. Il informe le patient et sa famille sur les soins et les oriente vers les services ou les structures adaptés.

homme senior ayany choisi l'hospitalisation à domicile

Les avantages de l’hospitalisation à domicile (HAD)

L’HAD présente de nombreux avantages pour le patient et sa famille, qui peuvent profiter d’un accompagnement personnalisé et de qualité.

Un environnement familier et confortable

L’HAD permet au patient de rester dans son cadre de vie habituel, entouré de ses proches et de ses affaires personnelles. Il peut ainsi conserver ses repères et son intimité, ce qui favorise son bien-être et sa sérénité.

Il peut aussi éviter les risques liés à un séjour prolongé à l’hôpital, comme les infections nosocomiales, les escarres, les chutes, etc.

Le respect des habitudes de vie du malade

L’HAD permet au patient de maintenir ses habitudes de vie, dans la limite de ses capacités. Il peut continuer à pratiquer ses activités quotidiennes selon son envie et son état de santé.

La personne peut également respecter son rythme de sommeil, ses horaires de repas et ses préférences alimentaires. Elle peut également choisir ses tenues vestimentaires, sans être contrainte par une blouse ou un pyjama.

La possibilité d’une plus grande proximité pour la famille

L’HAD permet à la famille du patient de rester proche de lui, sans avoir à se déplacer à l’hôpital ou à s’adapter aux horaires de visite. Elle peut ainsi participer aux soins du patient, s’il le souhaite, et le soutenir moralement.

La famille peut également bénéficier d’un accompagnement psychologique et social, si elle en ressent le besoin. L’HAD favorise ainsi le maintien du lien familial et social, qui est essentiel pour le bien-être du patient.

Les inconvénients de l’hospitalisation à domicile (HAD)

L’HAD n’est pas une solution miracle, et comporte aussi des inconvénients, qu’il faut prendre en compte avant de se lancer.

La nécessité d’un environnement adapté

L’HAD nécessite que le domicile du patient soit compatible avec les soins prévus, ce qui peut impliquer des aménagements ou des équipements spécifiques. Par exemple, il peut être nécessaire de disposer d’un lit médicalisé, d’un fauteuil roulant, d’un déambulateur, d’un lève-personne, etc.

Ces dispositifs peuvent être encombrants, coûteux ou difficiles à installer. Ils peuvent aussi modifier l’aspect du domicile et le rendre moins accueillant.

Une implication exigeante des proches

L’HAD nécessite l’adhésion et la collaboration des proches du patient. Ceux-ci peuvent ressentir une forte charge mentale liée au suivi du malade. Ils doivent assurer une présence et une aide régulière, qui peuvent être source de stress, d’angoisse ou de fatigue.

L’HAD n’est pas une solution de répit pour les aidants, mais une alternative à l’hospitalisation classique, qui vise à améliorer la qualité de vie du patient et de son entourage.

L’obligation d’une coordination efficace des intervenants

L’HAD implique une coordination entre le médecin hospitalier, le médecin traitant, les professionnels de santé de l’HAD et les intervenants libéraux. Cette organisation peut être complexe, en raison du nombre et de la diversité des acteurs, des horaires et des fréquences des interventions, des modalités de transmission des informations, etc.

Elle peut entraîner des difficultés de communication, des incompréhensions, des conflits ou des erreurs. Elle nécessite une organisation rigoureuse et une coopération de tous les partenaires.

Un risque d’isolement accru pour le malade

Le patient peut perdre le bénéfice des animations, des activités ou des services proposés par l’hôpital, tels que la bibliothèque, la coiffure, la restauration ou la chapelle. Pour son bien-être, il doit donc veiller à garder des liens sociaux et à se distraire, en fonction de ses possibilités. 

L’hospitalisation à domicile est une alternative à l’hospitalisation classique, qui permet de recevoir des soins médicaux à domicile, dans un environnement familier et confortable. Mais l’HAD n’est pas adaptée à tous les cas, elle doit être envisagée en fonction des besoins, des attentes et des possibilités de chacun.

Laissez un commentaire