EHPAD Parkinson : Les services qui améliorent la qualité de vie

Maisons de retraite

La maladie de Parkinson est un défi quotidien pour les personnes qui en souffrent et leurs proches aidants. En France, 200 000 personnes doivent vivre avec ces différents troubles chaque jour, ce qui demande souvent des solutions adaptées et personnalisées. C’est pourquoi les services des EHPAD[1] pour Parkinson existent. Ils offrent à ces personnes âgées un hébergement, des soins, des animations et un accompagnement ajusté à leurs problèmes spécifiques. Dans cet article, nous allons vous présenter ces services et vous donner des conseils pour choisir un EHPAD[1] pertinent pour votre situation.

Quels sont les besoins spécifiques des personnes malades de Parkinson ?

Les malades atteints de Parkinson ont des besoins particuliers, liés aux symptômes, aux complications et aux traitements de la maladie. Ils nécessitent une attention particulière et une prise en charge sur mesure.

Les symptômes moteurs et non moteurs de la maladie

La maladie de Parkinson touche le système nerveux et entraîne des troubles de la fonction motrice. Les personnes atteintes peuvent avoir des tremblements, des raideurs, des problèmes pour bouger ou marcher. C’est pourquoi il existe un risque de chute, ainsi qu’une perte d’autonomie liée à la difficulté à réaliser les gestes du quotidien ou à communiquer normalement.

Mais cette pathologie ne se limite pas aux aspects moteurs. Elle peut aussi affecter l’humeur, le sommeil, la mémoire, les émotions ou le comportement. Les patients peuvent souffrir de dépression, d’anxiété, d’affections cognitives, d’hallucinations ou d’impulsivité. Ces symptômes impactent souvent le bien-être de la personne.

Les complications possibles et les risques associés

La maladie de Parkinson est évolutive et peut entraîner des complications au fil du temps. Parmi ces complications, on peut citer :

-la dysphagie (difficulté à avaler), qui peut provoquer des fausses routes au cours des repas, des infections pulmonaires ou une dénutrition ;

-la constipation, qui peut être aggravée par certains médicaments ou par le manque d’activité physique ;

-l’orthostatisme (baisse de la tension artérielle en position debout), qui peut causer des vertiges, des évanouissements ou des chutes ;

-la démence, qui peut affecter la mémoire, le raisonnement, le jugement ou le comportement. Ces complications peuvent augmenter le risque de morbidité et de mortalité chez les personnes atteintes de parkinson.

L’importance du suivi médical et du traitement 

Il n’existe pas de traitement curatif pour la maladie de Parkinson, mais des médicaments et soins infirmiers peuvent soulager les symptômes et freiner l’évolution. Ces médicaments sont personnalisés et suivis par un neurologue spécialisé.

Les personnes malades peuvent aussi suivre des accompagnements et soins adaptés :

-la kinésithérapie, pour mieux bouger, s’équilibrer et se tenir ;

-l’orthophonie, pour mieux parler, avaler et communiquer ;

-l’ergothérapie, pour gagner en autonomie dans le quotidien ;

-la psychomotricité, pour stimuler le cerveau et les émotions.

Quels sont les services des EHPAD[1] pour Parkinson qui peuvent améliorer la santé et le bien-être ?

Certains EHPAD disposent d’unités Parkinson[1], qui proposent des services spécifiques pour répondre aux besoins des personnes âgées dont l’état de santé ne permet plus de rester à domicile.

Un accueil et un accompagnement personnalisés

Dans ces structures, une équipe pluridisciplinaire est dédiée aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Elle accueille chaque résident avec bienveillance et respecte son rythme, ses envies et ses possibilités. Elle établit avec lui, les aidants de sa famille et son médecin un projet de soins approprié. Elle suit son évolution et évalue l’efficacité des actions mises en place.

Une prise en charge médicale et paramédicale adéquate

Ces établissements ont un médecin coordonnateur, qui travaille avec des spécialistes extérieurs : neurologue, psychiatre, gériatre, etc. Ils offrent aussi des séances avec des kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens, etc.

Ces professionnels qualifiés aident les résidents à préserver ou à améliorer leurs capacités fonctionnelles et cognitives. Ainsi, ils leur apportent des soins médicaux et paramédicaux pertinents pour leur pathologie.

Des activités thérapeutiques et ludiques favorisant le bien-être et la stimulation cognitive

Ces résidences proposent des animations sur mesure aux patients atteints de la maladie de Parkinson. Elles visent à stimuler leur expression, leur mémoire, leur coordination, leur équilibre, leur concentration, leur raisonnement et leur socialisation.

Elles sont individuelles ou collectives, selon les préférences et les capacités de chacun. Elles comprennent par exemple :

-de la musicothérapie, pour améliorer l’humeur et la communication ;

-de la danse-thérapie, pour renforcer la confiance en soi et le mouvement ;

-des jeux de société, pour développer l’attention et le lien social ;

-etc.

Un environnement sécurisé et confortable

Une telle maison de retraite présente des dispositifs de sécurité, comme des alarmes, des barrières ou des sols antidérapants, pour éviter les accidents. Elle aura aussi des aménagements qui facilitent l’orientation, la stimulation et le repérage dans l’espace.

Ces établissements offrent des espaces communs, comme des salons, des jardins ou des salles à manger favorisant le lien social. Une présence soignante très régulière pour la toilette, les repas et tout autre acte important permet un soutien précieux pour les nombreux obstacles à l’autonomie.

activités en ehpad parkinson

Comment choisir un EHPAD[1] indiqué pour les seniors avec Parkinson ?

Trouver le bon EHPAD[1] pour répondre aux besoins des personnes atteintes de Parkinson n’est pas toujours facile.

Les critères à prendre en compte pour comparer les établissements

Plusieurs éléments sont à considérer pour comparer les établissements dédiés aux personnes âgées dépendantes. N’hésitez pas à poser des questions pour connaître les conditions d’accueil dont disposent les résidences envisagées :

-Les services offerts : logement, soins, animations, équipements, prestations… Quelle est la qualité de vie proposée par l’EHPAD[1] ?

-Le personnel : quel est son niveau de qualification, de formation et de disponibilité ? Comment accompagne-t-il les résidents au quotidien ?

-Le coût : quel est le prix de la journée en EHPAD[1]? Quelles aides financières pouvez-vous solliciter (APA, ASH, APL, etc.) ?

-La localisation : où se trouve l’EHPAD[1] ? Est-il facile d’accès ? Est-il proche de chez vous ou de votre lieu de travail ?

-L’ambiance : comment est l’atmosphère de l’EHPAD[1] ? Est-ce un lieu convivial, chaleureux et respectueux ?

Les démarches à effectuer pour trouver un EHPAD[1]

La recherche d’un établissement spécialisé dans la maladie de Parkinson demande de bien se renseigner :

-Demander conseil au médecin traitant ou au centre expert Parkinson. Ils peuvent vous orienter vers les EHPAD[1] dédiés à cette maladie.

-Utiliser les annuaires en ligne comme Annuaire Retraite. Ils vous permettent de filtrer les EHPAD[1] selon vos critères : géographiques, tarifaires ou médicaux.

-Visiter les EHPAD[1] présélectionnés, pour apprécier les lieux, les services et l’ambiance. Prenez rendez-vous avec le directeur ou le médecin coordonnateur, et préparez une liste de questions pertinentes.

-Remplir un dossier d’admission, comprenant des documents administratifs, médicaux et financiers. Envoyez ce dossier à l’EHPAD[1] de votre choix, et attendez sa réponse.

- - - 

La maladie de Parkinson est une maladie complexe, qui requiert une prise en charge ajustée aux besoins spécifiques des personnes qui en souffrent. Les EHPAD[1] pour Parkinson sont des établissements qui proposent des services qui améliorent la qualité de vie et la sécurité des résidents. Prendre la décision d’une admission en EHPAD[1] nécessite de contacter l’établissement pour poser des questions, comparer et visiter les établissements, puis effectuer les démarches nécessaires.

Laissez un commentaire