Comment les EHPAD prennent-ils en charge les résidents malvoyants ?

Comment les EHPAD prennent-ils en charge les résidents malvoyants 
Maisons de retraite

En France, 1,7 million de personnes vivent avec une déficience visuelle, un chiffre en constante augmentation dû à l’allongement de l’espérance de vie. Parmi elles, nombreuses sont celles qui intègrent des maisons de retraite. Mais comment ces établissements prennent-ils en charge ces résidents aux besoins spécifiques ? Vous êtes un proche d’un résident malvoyant en EHPAD[1] ou vous envisagez d’intégrer un établissement ? Cet article vous éclaire sur les dispositifs et services mis en place pour garantir un quotidien serein et autonome aux personnes déficientes visuelles. Découvrez les aménagements, les aides techniques, les accompagnements et les nouvelles technologies qui font la différence en EHPAD[1] pour malvoyants.

Quels sont les dispositifs habituels en EHPAD[1] pour les malvoyants ?

S’ils ne sont pas sollicités, les résidents avec troubles visuels peuvent avoir tendance à s’isoler. Quelques EHPAD[1] spécialisés accueillent les malvoyants, comme celui de l’UNADEV en Gironde. Des associations gèrent également certains établissements, en Bretagne et à Lyon. Mais parmi les différents types de maisons de retraite, les EHPAD[1] classiques peuvent aussi accueillir ces personnes.

Formation du personnel aux soins et à l’accompagnement des personnes malvoyantes

Il est vital d’initier les équipes aux particularités des résidents malvoyants pour garantir un accompagnement adapté. Cette formation inclut l’apprentissage des techniques pour guider correctement une personne aveugle, communiquer de manière efficace, et soutenir son autonomie dans les déplacements. Les professionnels doivent savoir personnaliser les activités quotidiennes et de loisirs pour enrichir leur expérience au sein de l’établissement.

médecin en EHPAD avec une résidente malvoyante

Aménagements de l’environnement : Favoriser la qualité de vie des malvoyants en maison de retraite

Les résidents malvoyants dans les EHPAD[1] conservent leur autonomie grâce à des aménagements spécifiques. Ces établissements sont équipés de manière à améliorer leur quotidien :

  • contrastes visuels dans les espaces communs et privés ;
  • revêtements non brillants pour minimiser les reflets.
  • éclairage adapté, non éblouissant, avec lumière du jour modulable ;
  • signalétique en grands caractères et relief, utilisation du braille pour les informations essentielles (numéro d’étage et de chambre, menu, etc.) ;
  • rampes de soutien ;
  • aide vocale dans les ascenseurs ;
  • couloirs dégagés.

Ces aménagements facilitent une intégration positive, permettant à chaque résident, malvoyant ou autre, de trouver sa place.

Aides techniques : Permettre l’autonomie des personnes aveugles ou handicapées visuelles en EHPAD[1]

Certaines aides techniques spécifiques sont essentielles pour améliorer l’autonomie et le bien-être des malvoyants :

  • une canne blanche, outil de mobilité indispensable pour détecter les obstacles ;
  • une loupe, pour agrandir textes et images, facilitant la lecture ;
  • un logiciel de synthèse vocale, pour convertir le texte en parole, permettant l’accès à l’information numérique ;
  • un téléagrandisseur, qui augmente la taille du texte à l’écran ;
  • une horloge ou montre parlante, pour aider à structurer la journée ;
  • des applications mobiles adaptées, comme une bibliothèque de livres audio.

Ces technologies améliorent significativement la qualité de vie en EHPAD[1], permettant aux malvoyants de jouir d’une plus grande indépendance.

Prise en charge en EHPAD[1] pour malvoyants : Accompagnement humain et activités

Les personnes atteintes de déficience visuelle peuvent nécessiter une assistance humaine pour se déplacer ou accéder à l’information, utilisant également des aides comme celle d’un chien-guide.

L’équipe d’animation de la maison de retraite veille à proposer une variété d’activités, permettant aux résidents aveugles et malvoyants de participer pleinement. L’objectif est de préserver la vie sociale de tous les résidents.

Pour enrichir la vie des résidents âgés handicapés, diverses activités peuvent être proposées, notamment des travaux manuels adaptés, une bibliothèque de livres en braille, des concerts de musique, des espaces Snoezelen[2] et des séances de balnéothérapie.

Quelles sont les nouvelles technologies possibles pour la prise en charge d’une personne malvoyante en EHPAD[1] ?

L’innovation technologique ouvre de nouvelles perspectives pour l’autonomie des résidents malvoyants, grâce à des dispositifs adaptatifs et des solutions numériques personnalisées.

Vision du futur : Des lentilles de contact révolutionnaires

Mojo Vision, une start-up innovante basée en Californie, travaille sur un concept révolutionnaire de lentilles de contact. Ces lentilles, équipées d’un écran et d’une puce intégrés, sont capables de projeter des images en réalité augmentée directement sur l’œil de l’utilisateur. Bien que ce produit soit encore au stade de prototype, il a le potentiel de transformer la vie des personnes malvoyantes en leur permettant de mieux percevoir et interagir avec leur environnement.

Cannes connectées : l’avenir de la navigation pour les malvoyants

GoSense, une start-up lyonnaise, a conçu Rango, un module révolutionnaire qui améliore les cannes blanches pour les personnes atteintes de déficience visuelle. Ce dispositif détecte tous les obstacles, y compris ceux en hauteur, généralement indétectables par une canne blanche traditionnelle. Il offre ainsi une sécurité accrue aux utilisateurs lors de leurs déplacements. Rango est déjà disponible sur le marché.

Caméra de détection 3D : Une nouvelle dimension pour éviter les obstacles

L’équipe de recherche de l’Université Technique de Munich a développé un système avancé pour la détection d’obstacles. Il comprend une caméra 3D, portée comme des lunettes, et une manche qui vibre pour signaler les obstacles proches à l’utilisateur, offrant ainsi une navigation plus sûre et intuitive.

Compagnons robotiques : Les chiens-guides pour aveugles de demain

À l’illustre Université de Berkeley, située en Californie, un projet révolutionnaire est en cours d’élaboration : un robot entièrement autonome, conçu pour surpasser les compétences du meilleur chien guide pour aveugles. Ce robot est d’ailleurs lui aussi tenu en laisse. Il est spécifiquement conçu pour assister les personnes atteintes de déficience visuelle, leur permettant de circuler avec aisance dans des espaces restreints ou encombrés. Cette prouesse est rendue possible grâce à l’intégration d’un système sophistiqué de télémétrie laser.

Accessoires ergonomiques : Vers une autonomie renforcée pour les résidents d’EHPAD[1]

Intel a développé un système portable qui analyse l’environnement en temps réel pour guider les personnes malvoyantes. Ce dispositif, logé dans un sac à dos, utilise une assistance vocale pour signaler les obstacles, favorisant ainsi une plus grande autonomie pour l’utilisateur.

EHPAD[1] pour malvoyants : Comment savoir si une maison de retraite propose une prise en charge adaptée ?

Les maisons de retraite spécifiquement dédiées aux aveugles et malvoyants sont rares, mais une formation adéquate du personnel et une organisation appropriée peuvent assurer un séjour de qualité. Il est crucial de trouver des établissements adaptés pour une intégration réussie. En EHPAD[1], l’autonomie des résidents malvoyants est encouragée.

Pour évaluer la prise en charge, considérez les dispositifs mis en place :

  • le respect des droits des résidents ;
  • la formation et la sensibilisation du personnel ;
  • les aménagements ;
  • les aides techniques ;
  • l’encouragement à l’autonomie ;
  • la présence d’activités adaptées.

Les EHPAD[1] jouent un rôle crucial dans l’accompagnement des résidents malvoyants, offrant des aides techniques et humaines adaptées pour garantir leur autonomie et intégration sociale. Cette prise en charge spécifique est essentielle pour maintenir la qualité de vie des aînés, en leur permettant de participer activement à la vie communautaire et de conserver leur dignité.

Commentaires (2)

Dejardin

28 Mai 2024

Mon épouse est devenue aveugle à l’Ehpad Guy mallé de Prades 66500. Ô secours je ne sais pas quoi faire ? Elle est devenue infirme : restant pendant 24 h soit dans son fauteuil ou dans son lit ! La gendarmerie ne veut intervenir pour dénoncer cette mal traitance causée par la cadre de cet Ehpad . Il faut que tout le monde sache cela avant qu’elle décède ! ; c’est trop triste ! O secours !

Clémence

29 Mai 2024

Bonjour,
Je suis sincèrement désolée de lire votre message. Face à une situation de maltraitance en EHPAD, voici ce que vous pouvez faire :
– Contacter les autorités compétentes : adressez-vous à l’Agence Régionale de Santé (ARS) de votre région pour signaler la situation. Vous pouvez également contacter la Défenseure des droits.
– Associations et organismes de soutien : des associations comme l’ALMA (Allô Maltraitance) peuvent vous conseiller et vous aider à prendre les mesures nécessaires.
– Consultation juridique : consultez un avocat spécialisé en droit de la santé ou des personnes âgées pour connaître vos droits et les actions légales possibles.
Votre situation est grave et nécessite une intervention rapide.
Bonne journée,
Clémence

Laissez un commentaire