Choisir la bonne chambre en EHPAD : critères et conseils 

Maisons de retraite

Le choix d’une chambre en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) est une étape cruciale pour garantir le bien-être et la qualité de vie des résidents. Pour prendre une décision éclairée, il est essentiel d’évaluer les différents critères qui vont directement influencer le confort et le quotidien des seniors en maison de retraite, tels que la taille et la localisation de la chambre, les équipements disponibles ou encore l’accessibilité du logement. Cet article vous guide dans le processus de sélection, en mettant en lumière les éléments essentiels à prendre en compte pour créer un environnement harmonieux et adapté à vos besoins ou à ceux de votre proche âgé.

Quels sont les critères à considérer dans le choix d’une chambre en EHPAD ? 

Choisir la bonne chambre en EHPAD nécessite la prise en compte de différents facteurs afin de garantir un séjour de qualité au futur résident.

La localisation

La localisation de la chambre au sein de l’établissement joue un rôle majeur. En effet, une chambre proche des espaces communs peut favoriser la sociabilité, tandis qu’une chambre plus éloignée peut offrir plus d’intimité. Le choix dépend des préférences individuelles.

La taille 

La taille est également un facteur essentiel à prendre en compte dans le choix d’une chambre en maison de retraite médicalisée. Un logement spacieux permet une liberté de mouvement, offre un espace personnel plus agréable, ainsi que la possibilité de partager des moments de convivialité avec la famille et les proches.

la taille de la chambre en EHPAD est un critère de choix important

Les équipements disponibles

L’existence d’équipements comme un lit réglable en hauteur, des meubles ergonomiques, et d’autres commodités contribue significativement au bien-être des résidents. Ces équipements sont particulièrement importants pour faciliter les activités quotidiennes et assurer l’autonomie.

La présence d’un balcon

Un balcon offre un espace extérieur privé, permettant aux seniors de profiter de l’air frais et de la vue. Cela peut avoir un impact positif sur la santé psychologique en créant un lien avec la nature.

L’impact du bruit environnant

L’évaluation du niveau sonore dans et autour de la chambre est également importante. Un environnement calme favorise le repos et la relaxation. Considérer la proximité des zones communes, des couloirs et d’autres sources potentielles de bruit est essentiel pour créer une atmosphère paisible.

La qualité de la lumière naturelle

La lumière naturelle contribue à l’équilibre circadien et au bien-être général. Des fenêtres bien positionnées et la possibilité de réguler l’intensité lumineuse permettent aux résidents de maintenir un rythme de vie sain et favorise un sommeil de qualité.

Dispositifs de sécurité 

Des dispositifs de sécurité tels que des alarmes d’urgence, des barres d’appui, et des équipements anti-chute renforcent la sécurité des résidents. Ces éléments sont vitaux pour assurer la tranquillité d’esprit des résidents et de leurs proches.

Accessibilité 

La facilité de déplacement dans la chambre et la proximité des installations sanitaires sont des aspects essentiels. Des couloirs larges et des accès sans obstacles sont cruciaux pour garantir la sécurité et l’indépendance des résidents.

4 conseils pour choisir la bonne chambre en maison de retraite médicalisée

Certaines étapes sont indispensables dans le processus de sélection d’une chambre en maison de retraite médicalisée, permettant de faciliter la prise de décision.

1 – Évaluer les besoins individuels et les préférences de la personne âgée

L’évaluation des besoins individuels du futur résident constitue la première étape dans le choix d’une chambre en maison de retraite médicalisée. Il s’agit là de prendre en compte les préférences et les habitudes de la personne âgée, qu’il s’agisse de la disposition de l’espace, des équipements requis, ou même de la proximité avec les lieux communs. 

Une bonne compréhension des besoins spécifiques garantit une adaptation optimale de l’environnement à la personne concernée et facilite la transition entre le domicile et l’EHPAD.

2 – Visiter différents établissements

La visite de plusieurs établissements offre une perspective variée sur les possibilités disponibles. Chaque maison de retraite a sa propre ambiance, des caractéristiques distinctes et des styles de vie différents. En explorant différentes options, vous pouvez mieux évaluer la qualité des installations, l’atmosphère générale, et la manière dont chaque établissement répond aux besoins spécifiques de la personne âgée. 

3 – Impliquer les membres de la famille

L’implication du résident et de l’ensemble des membres de la famille est essentielle pour assurer une décision collective. Les proches, qui connaissent bien la personne âgée, peuvent apporter des conseils précieux sur ses besoins particuliers, ainsi que sur les aspects pratiques et émotionnels liés à la transition vers une maison de retraite médicalisée. Cette implication facilite également le partage des responsabilités et renforce le soutien familial tout au long du processus de sélection.

4 – Recueillir des avis

Enfin, discuter avec les résidents de la maison de retraite ou leur famille permet d’obtenir un aperçu authentique de la vie au sein de l’établissement. Ces témoignages peuvent fournir des informations pratiques sur la qualité des services, l’attention apportée aux seniors, et la satisfaction générale. Les expériences partagées par d’autres familles peuvent aider à anticiper les aspects positifs et les éventuels défis.

Quel investissement prévoir pour une chambre en EHPAD ? 

Lorsque vous envisagez une chambre en structure d’hébergement pour seniors, il est crucial d’évaluer l’investissement financier nécessaire. 

Le coût d’un séjour en EHPAD peut varier en fonction de multiples critères tels que : 

  • les installations ; 
  • les services fournis ; 
  • la localisation de l’établissement ;
  • l’habilitation de l’établissement à l’aide sociale à l’hébergement (ASH).

Pour information, selon la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), en 2019, les personnes bénéficiant de l’ASH, ont contribué en moyenne à hauteur de 921 euros par mois pour couvrir les frais de leur séjour en EHPAD. En revanche, pour ceux ne bénéficiant pas de l’ASH, le reste à charge s’établissait à 1 988 euros.

Une analyse approfondie des coûts vous permettra de planifier judicieusement votre budget et de prendre une décision en toute connaissance de cause.

Quelles sont les aides financières pour une chambre en établissement pour personnes âgées dépendantes ? 

Découvrez les principales aides visant à alléger les charges financières pour les seniors aux revenus limités en maison de retraite.

Aide sociale à l’hébergement

L’ASH est une assistance financière destinée aux personnes âgées de 65 ans et plus (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail) dont les revenus sont insuffisants pour couvrir les frais d’hébergement en EHPAD, résidence-autonomie ou USLD. 

Aide personnalisée au logement

L’aide personnalisée au logement (APL) est une aide financière destinée à alléger le coût d’un logement en EHPAD conventionné. Elle est octroyée par la caisse d’allocations familiales (CAF) et dépend des revenus du résident ainsi que des caractéristiques de la structure d’accueil .Elle n’est pas cumulable avec l’allocation de logement sociale.

Allocation de logement sociale

L’allocation de logement sociale permet aux personnes âgées résidant en EHPAD de diminuer le montant du coût lié à l’hébergement. Contrairement à l’APL, elle ne nécessite pas que le logement soit conventionné. Son montant étant généralement moins élevé, elle n’est demandée que lorsque le résident ne satisfait pas aux conditions d’obtention de l’APL.

Allocation personnalisée d’autonomie

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une aide financière destinée aux personnes âgées dépendantes qui ne peuvent plus accomplir seules les actes quotidiens ou nécessitent une surveillance régulière. 

Cette allocation finance aussi bien le maintien à domicile qu’un séjour en maison de retraite. Son objectif est d’offrir une prise en charge adaptée aux besoins et à la situation de chaque bénéficiaire. L’APA est versée par le conseil départemental.

En conclusion, le choix d’une chambre en EHPAD requiert une attention particulière notamment sur les critères de confort et de sécurité. Un processus de sélection méticuleux contribue à créer un environnement optimal pour le bien-être de la personne âgée.

Laissez un commentaire