Activités en EHPAD Parkinson : Stimuler les capacités et favoriser le bien-être des résidents

meillleures activités parkinson ehpad
Maisons de retraite

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui affecte le système nerveux central et entraîne des troubles moteurs, cognitifs et psychiques. Elle touche environ 200 000 personnes en France, dont la majorité a plus de 65 ans. Face à cette maladie complexe et évolutive, les personnes âgées atteintes de Parkinson ont besoin d’un accompagnement adapté et personnalisé, qui prend en compte leurs besoins spécifiques et leurs envies. C’est pourquoi les activités en EHPAD[1] Parkinson sont essentielles pour stimuler les capacités des résidents, favoriser leur bien-être et leur qualité de vie.

Quels sont les besoins spécifiques des résidents atteints de Parkinson ?

La maladie de Parkinson se manifeste par des symptômes variés et fluctuants, qui peuvent avoir un impact important sur la vie quotidienne des personnes âgées.

Activités en EHPAD[1] Parkinson : répondre aux signes moteurs

La maladie de Parkinson se manifeste surtout par des troubles moteurs : lenteur, tremblements, rigidité, instabilité. Ceux-ci gênent les gestes quotidiens et favorisent les chutes. Pour préserver la mobilité et la confiance des résidents, les activités en EHPAD[1] Parkinson sont essentielles. Elles permettent aussi d’éviter les complications de l’immobilité, comme les escarres ou les infections urinaires.

Favoriser le bien-être avec des activités thérapeutiques

Les troubles psychologiques et émotionnels sont fréquents chez les personnes âgées atteintes de Parkinson. Dépression[2], anxiété, apathie, irritabilité ou insomnie affectent leur qualité de vie. Les activités en EHPAD[1] Parkinson contribuent à leur bien-être. Elles leur procurent plaisir, détente et évasion. Elles stimulent aussi leur créativité et leur expression. Elles valorisent leurs réussites et respectent leurs choix.

Comment les activités en maison de retraite peuvent-elles aider à faire face aux atteintes neuropsychologiques ?

La maladie de Parkinson altère aussi les fonctions cognitives : raisonnement, mémoire, attention, langage. Ces troubles mentaux rendent difficile la concentration, la planification, la résolution de problèmes ou la communication. Ils peuvent provoquer des troubles du comportement : impulsivité, agressivité, apragmatisme. Les activités en EHPAD[1] Parkinson stimulent les capacités intellectuelles et l’autonomie des résidents. Elles favorisent leur communication et leur interaction sociale. Elles atténuent les troubles du comportement et soutiennent leur identité.

Des activités adaptées aux effets indésirables des médicaments

Le traitement médicamenteux soulage les symptômes de la maladie de Parkinson. Mais il peut aussi provoquer des effets indésirables : nausées, vertiges, hypotension, somnolence, dyskinésie. Ces effets varient selon les personnes, les doses ou les moments de prise. Les activités en EHPAD[1] Parkinson s’adaptent aux effets des médicaments. Elles permettent de surveiller la santé des résidents et de signaler les changements ou les complications. Elles respectent les horaires de prise et encouragent l’adhésion au traitement.

Quels sont les bienfaits des activités en EHPAD[1] Parkinson ?

Les activités en EHPAD Parkinson[1] sont bénéfiques pour les résidents atteints de cette maladie à plusieurs titres.

Améliorer les capacités physiques

Renforcer ses muscles, gagner en équilibre, souplesse et coordination, prévenir les raideurs et la fatigue : voilà les bienfaits des activités physiques adaptées. Elles favorisent aussi le transit, la solidité des os et la circulation sanguine.

Stimulation cognitive

Pour exercer sa mémoire, son attention, son raisonnement ou son langage, rien de tel que des activités cognitives personnalisées. Jeux de mémoire, mots croisés, puzzles ou lectures stimulent l’intellect, enrichissent les connaissances et éveillent la curiosité.

Création de lien social

Les activités sociales renforcent le lien entre les résidents. Ateliers créatifs, sorties culturelles, repas partagés ou animations musicales rompent l’isolement et la solitude. Elles favorisent aussi l’échange, le partage, l’appartenance et le soutien mutuel.

Prévention de la perte d’autonomie

Les activités quotidiennes permettent de préserver l’autonomie des résidents. Hygiène personnelle, habillage, rangement ou jardinage leur donnent un rôle actif, renforcent leur estime de soi et leur confiance en leurs capacités.

Bien-être et qualité de vie renforcés

Les activités bien-être apportent du confort aux résidents. Relaxation, massage, aromathérapie ou méditation réduisent le stress et l’anxiété, soulagent les douleurs et les tensions, améliorent le sommeil et l’humeur.

Accompagnement personnalisé

Chaque résident bénéficie d’activités adaptées, stimulantes et variées. Des professionnels qualifiés et attentifs les conçoivent avec lui, sa famille et son médecin. Elles s’inscrivent dans un projet de soins personnalisé, global et individualisé.

L’Approche Positive Care

Cette philosophie et méthode respecte les capacités et volontés des résidents. Inspirée de Montessori, elle aide à faire seul, valorise les réussites, respecte le rythme et les choix, crée un environnement sécurisant et favorise le plaisir.

Programmes thérapeutiques adaptés aux résidents

Des professionnels spécialisés proposent des activités spécifiques pour les besoins des résidents parkinsoniens. Ils utilisent des techniques efficaces (TMIC, SMT, SCP, etc.) pour améliorer les symptômes, réduire les effets secondaires et augmenter la qualité de vie.

activités sociales pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Quelles sont les activités en EHPAD[1] adaptées aux résidents atteints de Parkinson ?

Les activités en EHPAD[1] Parkinson sont variées et diversifiées. Elles sont proposées en fonction des goûts, des capacités et des objectifs de chaque résident.

Activités physiques sur mesure en EHPAD[1] spécialisés

Des professionnels qualifiés encadrent ces activités et proposent des exercices adaptés et progressifs, selon le niveau de mobilité et la capacité d’effort des patients :

-gym douce ;

-yoga ;

-activités extérieures ou aquatiques ;

-marche ;

-sophrologie ;

-jeux de ballons en animation ;

-parcours psychomoteurs de marche ;

-jeu du parachute pour jouer en équipe ;

-jeux de lancer et d’adresse ;

-etc.

Entraînement cognitif personnalisé en maison de retraite médicalisée

Il s’appuie sur une évaluation individuelle des fonctions cognitives, des capacités d’apprentissage et des centres d’intérêt des résidents parkinsoniens :

-jeux de mémoire ;

-mots croisés ;

-puzzles ;

-lectures ;

-ateliers autour des sens ;

-activités centrées sur les nouvelles technologies ;

-etc.

Favoriser l’interaction sociale grâce aux activités en EHPAD[1]

Les résidents atteints de Parkinson interagissent grâce aux activités, basées sur le respect, l’écoute et la bienveillance. Un animateur les encadre et leur propose des activités variées et ludiques, selon le climat affectif et relationnel des résidents :

-sorties culturelles ;

-animations musicales et ateliers chant ;

-ateliers créatifs ;

-évènements au sein de la résidence (karaoké, spectacles, fêtes, expositions artistiques) ;

-échanges intergénérationnels ;

-etc.

La participation des proches peut également aider à maintenir les liens familiaux et renforcer le soutien social.

- - - 

Les résidents atteints de Parkinson en EHPAD[1] relèvent de nombreux défis. Les activités proposées leur apportent des bénéfices cognitifs et physiques. Elles contribuent à leur qualité de vie. Développer des programmes adaptés est primordial pour soutenir leur bien-être et leur épanouissement.

Laissez un commentaire