9 solutions d’aide au répit pour les aidants familiaux

aide-au-repit
Droits et Aides

L’aide au répit est un dispositif qui vise à soulager les aidants familiaux qui s’occupent d’une personne âgée en situation de dépendance[1]. Il s’agit d’une prise en charge temporaire de la personne aidée, qui peut se faire à domicile ou en établissement spécialisé[2]. Vous êtes l’un des 11 millions d’aidants familiaux en France ? Vous savez combien cette tâche est exigeante, tant sur le plan physique qu’émotionnel. Vous avez besoin de souffler, de prendre du temps pour vous, de vous ressourcer. Dans cet article, nous vous présentons les différentes solutions proposées aux aidants familiaux, ainsi que les conditions pour en bénéficier.

Qu’est-ce que l’aide au répit et pourquoi en bénéficier ?

L’aide au répit est un dispositif qui permet aux aidants familiaux de se décharger temporairement de la prise en charge de leur proche, en confiant celui-ci à un professionnel ou à une structure adaptée. L’objectif est de permettre à l’aidant de se reposer, de se détendre, de s’occuper de lui-même ou de ses autres obligations.

Bénéficier d’un répit est essentiel pour préserver sa santé, son équilibre et sa qualité de vie. C’est aussi un moyen de prévenir l’épuisement, le stress, l’isolement ou la dépression[3], qui peuvent toucher les aidants. Enfin, c’est une opportunité de renouveler le lien avec son proche, en évitant la routine et la lassitude.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’aide au répit ?

Pour accéder à l’aide au répit, plusieurs critères sont à remplir. Votre proche, âgé de plus de 60 ans et en perte d’autonomie, doit bénéficier de l’APA ou de la PCH et vivre à votre domicile ou à proximité. En tant qu’aidant principal, vous lui consacrez au moins 4 heures par jour ou 20 heures par semaine.

Un projet de répit est nécessaire, définissant vos activités pendant la période de décharge. La demande d’aide au répit doit être adressée au conseil départemental, à la caisse de retraite, à la mutuelle ou à l’organisme finançant l’APA ou la PCH de votre proche.

aidant profitant d'une aide de répit

Quelles sont les différentes solutions d’aide au répit possibles ?

Il existe plusieurs solutions d’aide au répit, qui peuvent être mises en œuvre ponctuellement ou régulièrement, selon vos besoins et vos envies.

1. Portage des repas

Le portage des repas assure la livraison de repas équilibrés, adaptés aux préférences de votre proche, directement à domicile. Non seulement cela vous libère des tâches ménagères comme les courses, la cuisine et la vaisselle, mais cela garantit également une alimentation correcte pour lui, même en votre absence.

2. Téléassistance

La téléassistance est un service d’écoute et d’assistance disponible 24 h/24 et 7 j/7. Grâce à un médaillon ou un bracelet, votre proche peut alerter des opérateurs en cas de chute, de malaise ou de sentiment d’insécurité. Ces derniers peuvent intervenir, le rassurer et, si nécessaire, prévenir les secours ou les proches. Vous pouvez ainsi vous absenter en toute tranquillité, sachant que votre proche n’est pas seul.

3. Services d’aide à domicile[4]

Les professionnels des services d’aide à domicile[4] interviennent au domicile de votre proche pour l’aider dans les gestes de la vie quotidienne, tels que la toilette, l’habillage, les déplacements, les repas, les courses, le ménage, le linge, etc.

Ils peuvent aussi lui tenir compagnie, lui proposer des activités, ou l’accompagner à des rendez-vous. Les services d’aide à domicile[4] vous permettent de vous libérer du temps et de vous soulager de certaines tâches. Ils contribuent aussi au maintien de l’autonomie et du bien-être de votre proche.

4. Baluchonnage

Le baluchonnage permet de confier votre proche à un professionnel respectant le rythme et les besoins de votre proche. Celui-ci assure la continuité des tâches et des activités, dans l’environnement familier de votre proche. Que ce soit pour quelques heures ou plusieurs jours, cette solution offre une pause bien méritée aux aidants, sans perturber la vie de leur proche.

5. Garde à domicile

Un professionnel qualifié peut venir chez vous pour veiller sur votre proche, de jour comme de nuit. Il peut aider dans les tâches quotidiennes, offrir de la compagnie, proposer des activités et assurer la sécurité. Cette aide à domicile[4] vous offre un répit, vous permettant de sortir ou de dormir en toute tranquillité, sachant que votre proche est bien accompagné.

6. Accueil de jour

L’accueil de jour est une structure qui accueille votre proche pendant la journée, généralement du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h. Il s’agit souvent d’un service rattaché à un EHPAD[2] ou à un centre hospitalier.

Votre proche bénéficie d’un encadrement médical et paramédical, ainsi que d’un programme d’activités adaptées à ses capacités et à ses envies. L’accueil de jour vous permet de vous libérer du temps et de vous consacrer à vos occupations personnelles ou professionnelles.

C’est aussi une occasion pour votre proche de rompre l’isolement, de stimuler ses facultés et de socialiser avec d’autres personnes. L’accueil de jour est accessible sur prescription médicale et sur évaluation du degré de dépendance[1] de votre proche.

7. Hébergement temporaire

L’hébergement temporaire consiste à placer votre proche dans un établissement spécialisé, pour une durée limitée, pouvant aller de quelques jours à quelques semaines. Il peut s’agir d’une maison de retraite, d’une résidence services, ou d’un centre de convalescence.

Votre proche dispose d’une chambre individuelle ou collective, et bénéficie d’une prise en charge médicale, sociale et hôtelière. L’hébergement temporaire vous permet de vous éloigner de votre proche, que ce soit pour partir en vacances, pour faire face à un imprévu, ou pour vous reposer.

8. Hébergement en famille d’accueil

L’accueil familial vous permet de confier votre proche à une personne ou à un couple, qui l’accueille à son domicile et lui offre un cadre de vie familial et chaleureux.

Votre proche dispose d’une chambre individuelle, et partage les repas et les activités avec la famille d’accueil. Il bénéficie également d’un accompagnement personnalisé, adapté à ses besoins et à ses souhaits.

9. Séjours de répit en vacances

Ces vacances sont des séjours organisés par des associations ou des organismes spécialisés, qui proposent aux aidants et à leurs proches de partir ensemble dans des lieux adaptés et sécurisés. Les aidants et leurs proches bénéficient d’un hébergement confortable, de repas variés, et d’un programme d’animations et de loisirs.

Les aidants ont la possibilité de se détacher de leur proche, en le confiant à une équipe de professionnels, qui assure sa prise en charge et son divertissement. Ces séjours vous permettent de partager des moments de plaisir et de complicité avec votre proche, tout en vous offrant des moments de liberté et de ressourcement.

Vous l’avez compris, il existe de nombreuses solutions d’aide au répit pour les aidants familiaux, qui vous permettent de vous accorder des pauses, de prendre soin de vous, et de préserver votre relation avec votre proche. N’hésitez pas à vous renseigner, à comparer les offres, et à choisir celle qui vous convient le mieux. Vous avez le droit de vous reposer, vous le méritez. Et votre proche aussi.

Laissez un commentaire